Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Métier

Carreleur

Date de publication : 24/04/2013
Le carreleur généralement appelé carreleur-mosaïste est un métier du secteur de l’industrie du Bâtiment, et participe à des activités de construction très variées. Le carreleur joue un rôle important dans la décoration et la finition.

Que fait un carreleur ?

Avant de débuter tous travaux, le carreleur doit relever précisément les zones concernées par la pose de carrelage. Ensuite il s’occupe d’habiller les surfaces intérieures ou extérieures en les revêtant de plusieurs types de matériaux comme la céramique de grès, de marbre, d’ardoise, de porcelaine, de plastique, de pâte de verre, ou de faïence. Le carreleur mosaïste est souvent assimilé à un artiste car il découpe, harmonise, dispose, fixe et parfois réalise ou restaure des fresques. C’est enfin à lui que revient la charge de ragréer un sol ou de poser la chape de ciment.

Où peut-il exercer ?


Le carreleur-mosaïste peut tout aussi bien travailler chez des particuliers que dans des logements collectifs et rénover des équipements publics. Habitations, écoles, magasins, bâtiments en tout genre, ou même des usines, le carreleur exerce son métier sous différentes formes et à des endroits très différents. C’est un métier qui demande du dynamisme étant toujours ou très souvent en déplacement sur les chantiers ou auprès des fournisseurs.

Le métier de carreleur, un métier connu sous d’autres noms


Le carreleur mosaïste se fait aussi appelé Poseur de revêtements rigides, Carreleur-faïencier, Dalleur, Enduiseur de sols en matières synthétiques.

Un métier qui s’exerce seul ?


En effet, le carreleur est un métier qui s’exerce souvent seul lorsque celui-ci est à son compte. Cependant, le carreleur-mosaïste est toujours amené à travailler en complément des autres corps du bâtiment comme les plombiers, les électriciens, les plâtriers ou même les soliers.

Ses compétences ?


Rigueur, précision, imagination, sont les 3 qualités essentielles requises pour devenir un bon carreleur-mosaïste. C’est un métier qui se pratique avec soin, patience, habileté et propreté. Cet artiste de la mosaïque requiert un savoir-faire créatif et de la sensibilité esthétique. Son sens du contact est aussi apprécié afin de conseiller ses clients et les aider à cerner leurs besoins dans le choix des motifs décoratifs.

Quelle formation ?


Il existe beaucoup de formations qui permettent d’exercer ce métier et disposer de certifications et diplômes reconnus dans la profession :
- BP (Brevet Professionnel)
- CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) en tant que carreleur mosaïste
- Bac pro et BTS en aménagement et finition du bâtiment
- Titre professionnel Carreleur.


Afin de rester au courant des dernières nouveautés et du marché, il est primordial pour le carreleur de se constituer une expérience tout au long de sa carrière afin d’augmenter ses chances d’évolution.

Une évolution, laquelle ?


Le carreleur mosaïste se constitue une expérience qui pourra l’amener à un moment de sa vie à gérer une équipe, se mettre à son compte ou étendre ses compétences à un domaine d’activité plus large et devenir par exemple carreleur-Masson. Il peut en effet, coupler sa formation initiale avec une formation qui s’en rapproche afin d’obtenir un domaine de compétence plus varié.

Son Salaire


Le salaire d'un carreleur débutant varie entre 1 082 et 1 112 euros brut par mois. Ce salaire n’est pas figé et peut évoluer si l’expérience permet d’occuper des postes à responsabilités.

A voir aussi

Plaquiste plâtrier

 

 

Retrouvez nous sur les réseaux sociaux :


Facebook


Google +