Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Métier

Conducteur d'engins

Date de publication : 24/04/2013
Spécialiste de la conduite d’engins de terrassement et de nivellement sur les chantiers, le conducteur d’engin est responsable de ses machines et assure leur bon fonctionnement.

Que fait-il exactement ?

Ce professionnel de la conduite détermine les engins à utiliser en fonction des chantiers. Il assure la maintenance et règle les problèmes relatifs à ses machines. Le conducteur d’engin suit les recommandations d’un chef de chantier pour mener à bien un projet. Il est amené à déplacer des lourdes charges telles que du béton ou des matériaux encombrants. Ce conducteur travail sur des chantiers privés mais aussi publics, c’est pourquoi, il est aussi appelé conducteur d’engin de travaux publics. En effet, il peut s’occuper de reconstituer des routes et des ponts et de déplacer des barrages. C’est un conducteur qui s’adapte à tous les types de terrains et grâce à ses engins, il peut modifier la forme d’un site car il est en mesure de déplacer de la terre pour refaire des sols. Il exerce généralement sur des chantiers très différents en France comme à l’étranger. 

Les qualités requises

Conducteur d’engins est un métier de passion, où il faut être conscient que la conduite de ce type de machine est difficile et dangereuse. Les engins sont lourds, c’est pourquoi le conducteur doit avoir une aisance manuelle afin de pouvoir diriger et manipuler facilement les machines. L’acuité auditive et le sens de l’équilibre sont aussi des qualités essentielles car le conducteur est souvent amené à conduire ses machines dans des côtes ou des pentes et doit suivre de façon attentive les directives du chef de chantier. Aussi, ce professionnel de la conduite doit avoir une condition physiquement exemplaire pour ne pas se mettre en danger et mettre en danger ses équipiers sur le terrain. Enfin, l’ouverture d’esprit est demandé car il travaille toujours en équipe et doit être capable de coordonner ses travaux avec les autres corps de métier.

Formations nécessaires et débouchés

Ce métier demande une formation professionnelle conséquente afin de pouvoir être opérationnelle et respecter les règles de sécurité. Au minimum le jeune diplômé devra posséder un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) conducteur d'engins : travaux publics et carrières ou encore un CAP maintenance des matériels, option matériels de travaux publics et de manutention. Après le CAP, vous pouvez faire un Bac pro maintenance des matériels, option travaux publics et manutention ou encore le Bac pro travaux publics.
S’il est dans votre intention de vous installer à votre compte ou d’évoluer facilement, il est préférable de se munir d’un BP (Brevet Professionnel) conducteur d'engins de chantier des travaux publics
 

Salaire et évolution

Le conducteur d’engin gagne entre 1400 et 2000 euros en fonction du type d’engin qu’il est amené à conduire et des chantiers dans lesquelles il est appelé à travailler. Fort de 10 ans d’expérience, le conducteur d’engin peut espérer devenir chef de chantier, chef d’équipe afin de diriger les conducteurs. Il pourra alors toucher jusqu’à 2500 euros net par mois.

Le métier de conducteur d’engins est aussi connu sous le nom de :

Conducteur d'engins opérations de dépollution pyrotechnique
Conducteur d'excavatrices
Conducteur opérateur  de forage rapide et de destruction
Pilote opérateur engin blindé du génie
 

A voir aussi

 

 

 

Vous pouvez nous retrouvez sur les réseaux sociaux :

Facebook

Google +