Focus sur le métier de conducteur de travaux

Le conducteur de travaux est un professionnel qui gère un chantier de construction d’un point de vue juridique, financier, commercial et technique. Ce poste s'adresse donc avant tout aux professionnels autonomes et très polyvalents.

conducteur-travaux-métierRetour au sommaire du dossier BTP

La responsabilité du conducteur de travaux varie grandement en fonction de l'entreprise pour laquelle il travaille. Cependant, ce professionnel doit souvent gérer le bon déroulement des travaux de leur conception jusqu'à la fin de leur réalisation. Il s'agit donc d'un poste s'adressant avant tout aux personnes polyvalentes, autonomes et qui savent diriger des équipes et prendre des décisions. Le conducteur de travaux s'impose comme l'interlocuteur privilégié de tous les autres professionnels du bâtiment, c'est-à-dire les architectes, les ingénieurs et les ouvriers.

Pour pouvoir devenir conducteur de travaux, il convient avant tout d'avoir un bac+2 ou autre diplôme équivalent. Il est alors possible de passer 3 diplômes différents, tous plutôt appréciés par les recruteurs. Il est possible de faire une licence pro en bâtiment, une école en bâtiment comme l'ESTP ou s'inscrire dans un IUT.

Le salaire d'un conducteur de travaux est plutôt élevé, puisqu'il touche, en moyenne, 3 250 € en début de carrière. Et ce salaire évolue fortement en fonction de l'expérience du conducteur de travaux ; au bout de 5 années d'exercice de la profession, un conducteur de travaux peut espérer gagner jusqu'à 3 000 €.

Il existe de nombreuses entreprises qui recrutent des conducteurs de travaux. Souvent, ce professionnel démarche lui-même pour trouver un travail satisfaisant. Cependant, quelques entreprises en bâtiment recrutent plus que d'autres. C'est notamment le cas de CEM Rénovation. Par ailleurs, il faut savoir que l'international est ouvert aux conducteurs de travaux : ces derniers peuvent en effet pourvoir des postes dans les pays du monde entier. Les entreprises françaises sont en effet très reconnues pour leur savoir-faire : de nombreux professionnels exercent donc à l'étranger. A titre d'exemple, il faut savoir qu'environ un conducteur de travaux sur trois exerce sont métier dans un pays étranger.

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Travailler sous forte chaleur ? quelques solutions ...

En savoir plus

Juillet, le bon moment pour un entretien avec mon boss ?

En savoir plus

Les JO, quels effets sur le travail ? Va-t-on travailler moins ?

En savoir plus