Accueil > Actualité > L'actualité du marché de l’emploi > Economiste de la construction, un métier peu connu
Economiste de la construction, un métier peu connu
Date de publication : 11/09/2020
Economiste de la construction est un métier pas toujours connu même par ceux qui travaillent dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Aussi appelé parfois, ingénieur d’études de prix, technicien études de prix, technicien études du bâtiment, prescripteur de la construction ou métreur, l’économiste de la construction a pourtant un rôle essentiel pour le bon fonctionnement et la réussite d’un chantier.

Nous vous proposons d’en savoir plus sur ce métier en termes de formations, missions, qualités requises etc …

Economiste de construction

Quelles sont les formations nécessaires pour exercer le métier d’économiste de la construction ?

Le métier étant peu répandu, les candidats ont souvent un profil varié. Le diplôme le plus simple est le CAP d’aide-métreur, ensuite les différents BACS pros du BTP comme le BAC technologique, technicien d’études du bâtiment ou science et technologie de l’industrie et du développement durable. Les diplômes BTS/DUT sont également très demandés comme le BTS études et économie de la construction et le DUT génie civil puis la licence pro bâtiment et construction.

Enfin les formations bac + 4/5 avec le master pro mécanique, énergétique, génie civil, acoustique et le master génie civil, urbanisme et aménagement et les écoles d’ingénieurs. Au niveau de la formation professionnelle, les formations UNTEC sont dédiées spécifiquement à ce métier.

Dans quel environnement recrute-on des économistes de la construction ?

Le métier est peu exercé et donc très recherché surtout en Ile-de-France et comme nous venons de le voir à tout niveau de diplôme. Les recrutements sont plus compliqués dans le secteur public à cause des concours obligatoires.

Les entreprises du BTP et les cabinets spécialisés et bureaux d’études notamment d’architecture sont donc ceux qui recrutent le plus. C’est un métier porteur car les coûts sont de plus en plus un élément déterminant d’un projet de construction.

Quelles sont les missions de l’économiste de la construction ?

L’économiste de la construction chiffre donc les coûts de la construction et conçoit un budget avant de démarrer un chantier. Il examine toutes les études préliminaires en veillant à bien clarifier les besoins de l’entreprise. C'est à lui de choisir la qualité et la quantité du matériel utilisé et négocie les prix auprès des fournisseurs. Une fois le chantier commencé, il surveille le bon déroulement des travaux. Il a une vision globale et transversale du projet, ce qui l’amène à devoir être en contact avec chaque intervenant.

L’économiste de la construction intervient sur tous types d’ouvrages, neufs, anciens, reconstructions et génie civil. Les règles de la construction et les normes énergétiques et environnementales font que l’économiste de la construction devient essentiel dans un projet de construction.

Quelles sont les qualités requises pour réussir en tant qu’économiste de la construction ?

L'économiste de la construction doit avoir de bonnes capacités d'adaptation qui lui permettent d'affronter toutes les situations. La polyvalence est essentielle sachant qu’il est en relation avec tous les corps de métier et même sur les aspects administratifs. Si ses aptitudes sur le plan relationnel et commercial font de lui un bon négociateur, il doit aussi posséder des connaissances solides dans plusieurs domaines de la construction comme les matériaux pour réussir dans ce métier.

Quelles sont les possibilités d’évolution ?

De par la rareté des candidats, l'économiste de la construction a le luxe de pouvoir choisir son employeur. Après avoir été salarié d’un bureau d’études, il peut devenir directeur de cabinet d’études ou s’installer à son compte en profession libérale.

Comme nous l’avons vu le métier d’économiste de la construction est métier passionnant, très polyvalent, alliant à la fois un travail de terrain et un travail de bureau. Il faut cependant ne pas avoir peur des situations de stress inhérentes aux responsabilités importantes et à la rigueur du travail.

Alors si vous voulez devenir économiste de la construction, n’hésitez à répondre à nos opportunités de carrière sur Carrière BTP et notre partenaire Direct Emploi.

 

 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Terrassier, un métier très terre à terre !
19/09/2021
Le métier de terrassier fait partie du domaine BTP. Quel que soit le chantier, il est celui qui œuvre en premier. Il est aussi appelé piocheur, cantonnier, ouvrier de la voie publique ou encore ouvrier de terrassement. Nous vous proposons de vous faire découvrir ce métier pas toujours très connu qui officie principalement pour des entreprises privées ou dans le cadre de l’administration ou des collectivités territoriales. Quelle formation faut-il pour exercer ce métier, Quelles sont les tâches du terrassier ainsi que les qualités requises pour réussir et peut il évoluer vers d’autres métiers ? C’est à toutes ces questions que nous souhaitons répondre !

...




BTP et recrutement, l’intérim fait face à une forte demande !
30/08/2021
Estimé à 150 milliards d’euros, le marché du bâtiment connaît une augmentation variable de ces activités mais reste l’un des plus gros acteurs économiques français et un gros recruteur de personnel. Avec le covid 19, l’année 2020 a été compliqué. Nous connaissons cependant un mieux sur 2021 avec une reprise des affaires, néanmoins rien n’est vraiment acquis. Alors quelles sont les perspectives pour les prochains mois et 2022 ? Quels secteurs du BTP fonctionnent mieux que d’autres et quand est-il également pour l’emploi dans le BTP ? nous vous proposons un éclairage sur toutes ces questions …

...